Comment combiner perso et pro dans ses vies de femme, par Sandrine Raffin-Joineau

 

Est-ce que nos grand-mères, nos mères se posaient la question ?

Dans les années 50, la priorité des femmes était de faire des bébés pour repeupler le pays et donc d’être une mère, une épouse, une femme au foyer.

Ma grand-mère travaillait mais son travail n’était pas, comme pour beaucoup d’entre nous aujourd’hui, une source d’épanouissement, ni même une obligation pour améliorer le confort matériel ; l’homme pourvoyait aux besoins de sa famille.

Pour les femmes, la question d’assurer, d’être au top dans tous leurs domaines de vie ne se posait pas vraiment, et la pression actuelle liée à cette sur-exigence, n’existait pas encore.

 

Qu’est-ce qui fait que nos vies de femmes ont à ce point changé ?

Le changement permanent, l’émancipation des femmes, l’évolution rapide de la société avec les nouvelles technologies de communication et d’information, la création de besoins matériels par le marketing, nous enferment dans un monde où nous nous sentons, nous femmes du 21 ème siècle, obligées de :

– tout faire,
– tout voir,
– tout savoir,
– tout avoir,
– tout être,
– tout le temps,
– tout de suite… (Serge Marquis)

Et nous pensons que nous en sommes capables, qu’il suffit « juste » de pousser le bouchon un peu plus loin, d’en faire toujours un peu plus pour y arriver, de nous infliger le stress d’être parfaite avec toute la fatigue, l’épuisement et la frustration qui en découlent. Cette course au devoir « tout gérer de front » dictée par notre besoin de contrôle nous fait perdre de vue l’essentiel : ce qui est vraiment important pour nous-mêmes.

1 femme sur 3 estime consacrer trop de temps à son travail et pas assez à sa vie privée.

Ce n’est pas si étonnant si vous-mêmes, vous faites partie de celles qui restent disponibles, connectées et actives, le soir et le week-end dans leur sphère privée.

L’harmonie vie perso/vie pro se dégrade et devient un véritable sujet de société qui préoccupe les services RH tant le nombre de burn-out augmente.

Trouver son harmonie vie perso/vie pro ne consiste pas seulement à trouver une organisation idéale pour pouvoir tout gérer. Ce qui est vraiment important c’est de se recentrer sur soi pour comprendre comment « changer son comportement pour obtenir un résultat différent » en accord avec celle que l’on est.

Alors voici quelques pistes à explorer :

 

1/ Posez vos limites aux autres de façon claire et ferme

« Non » n’est pas un vilain mot mais souvent un moyen de poser les limites !

Qu’est-ce qui vous empêche si souvent de l’étouffer dans votre bouche et de le remplacer par un faux « oui » ?

Comment vous sentez-vous quand vous dites « oui » juste pour ne pas décevoir, ne pas faire de la peine, ne pas entrer en conflit, ne pas être moins aimée, ou parce qu’on vous a appris que dire non n’était pas gentil quand vous étiez petite ?

Avez-vous l’impression de vous respecter ou c’est tout le contraire ?

Oui, vous pouvez refuser une réunion tardive et proposer un horaire plus convenable pour votre vie de famille. Vous avez le droit de vous déconnecter de votre portable le soir à la maison et le week-end : les mails attendront votre présence au bureau et surtout vous vivrez votre moment en famille en pleine présence et vous verrez ça change tout !

Mon mari me disait souvent dans mon ancienne vie de Working Mum épuisée d’en faire toujours trop : « ben quoi tu ne lances pas des fusées, le reste du monde peut se passer de toi ce soir, il sera toujours temps de t’en occuper demain ».

 

2/ N’attendez pas l’approbation des autres

Recherchez-vous l’approbation des autres en général ?

Ce que pensent les autres de vous est-il plus important que ce vous pensez vous ?

Essayer de plaire à tout le monde c’est vous oublier vous. C’est accepter de ne pas répondre à un besoin d’affirmation qui contribue au développement l’estime de soi.

Le regard que l’autre porte sur ce que vous lui dites, sur ce que vous faites, n’appartient qu’à lui et ne fait pas de vous la personne que vous êtes.

Vous n’avez pas besoin de l’approbation des autres pour être une personne qui a de la valeur.

Si certains ne sont pas d’accord avec vous ou ne vous aiment pas, cela ne signifie pas que quelque chose ne va pas chez vous.

Il est important d’apprendre à lâcher du lest par rapport aux regards des autres car le seul regard qui compte est le vôtre !

A vous de porter un beau regard sur la personne que vous êtes, placez votre attention sur toutes ces belles choses que vous accomplissez chaque jour.

Si votre estime de vous dépend des autres malgré tout, il est important d’en comprendre les raisons pour pouvoir dépasser ce frein à votre bien-être.

 

3/ Pensez à vos ressources externes

De nombreux spécialistes en épuisement recommandent de ne pas chercher à être la meilleure partout, tout le temps. Franchement, vous l’avez déjà rencontrée Wonder Woman ? Non, bien sûr, car c’est une invention, un fantasme.

Pourtant vous trouvez ça grisant de tout gérer parfaitement au quotidien, d’être présente sur tous les fronts en ne prenant pas soin de vous, en vous oubliant, non ?

Qu’est-ce qui vous empêche de demander de l’aide ?

Que se passerait-il si vous sollicitiez un coup de pouce extérieur ? Est-ce que cela remettrait en question la personne que vous êtes ? Bien sûr que non !

Et si vous choisissiez une tâche que vous avez l’habitude de gérer de A à Z et que vous la déléguiez à quelqu’un d’autre ? Quelle est cette tâche, à qui la transmettez-vous et pour quand ?

 

4/ Faites des pauses

Il est nécessaire de vous aménager des pauses pour avoir le temps de souffler et prendre du recul face à votre course quotidienne. Les pauses évitent l’asphyxie et peuvent être de toute nature : lire ou écouter de la musique dans les transports en commun pour se détendre, déjeuner de temps en temps en dehors de votre travail, marcher pour aller au travail, vous déconnecter totalement pour être pleinement à l’écoute des enfants ou pratiquer des activités en famille… Choisissez ce que vous voulez, ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité !

Vous êtes l’actrice de votre vie, ne l’oubliez jamais. Si vous avez le sentiment que vous avez plutôt tendance à la subir, il est peut-être temps de vous demander ce que vous voulez vraiment, non ?

 

Qui est Sandrine Raffin-Joineau ?

Sandrine est spécialiste de l’harmonie vie perso-vie pro des mamans actives.

Elle les aide à sortir du mode « pilote automatique » pour plus de satisfaction et de sérénité au quotidien, pour elles et aussi pour leurs enfants.

Retrouvez-la sur le site internet ou sur la page Facebook d’Au bonheur des Working Mums.

Découvrez dans cet article des conseils pour adopter des habitudes plus positives dans son quotidien de femme et vivre d'avantage en accord avec soi-même.
sérénité⎥confiance⎥estime⎥équilibre⎥changement⎥blocage⎥être soi⎥femme
2018-07-11T10:45:57+00:00By |Prendre sa place|

About the Author:

Bonjour, je suis Julia Mouftiez ! Je suis coach en épanouissement personnel certifiée par l'École Française de Sophrothérapie et la Fondatrice de Sens O'karé. J’aide les femmes à retrouver un équilibre entre les différents domaines de leur(s) vie(s) et s'épanouir sereinement au quotidien. C'est pour elles que j'ai créé des programmes pour revenir à ce qui leur est essentiel, reprendre confiance en elles, retrouver une harmonie intérieure et s'autoriser à vivre pleinement leur vie. Par ailleurs, je suis maman de deux garçons, blogueuse et passionnée par le développement personnel.

4 Comments

  1. Agathe 13 juillet 2018 at 18 h 12 min

    Article très interessant! on se reconnaît 🙂

  2. Agathe 13 juillet 2018 at 18 h 13 min

    Enfin avant, parce que grâce à toi Julia tout va mieux 🙂

  3. Julia Mouftiez 13 juillet 2018 at 18 h 29 min

    Ooooh merci Agathe, cela me touche ! Mais tu sais à femme exceptionnelle, effets exceptionnels 😉

  4. Julia Mouftiez 13 juillet 2018 at 18 h 31 min

    Tout à fait d’accord, on voit que Sandrine a très bien cerné le sujet 🙂

Leave A Comment