Lettre ouverte à toi, la femme qui ne se sent pas à sa place

 

Chère mère, employée, épouse, amie, conjointe expatriée… et j’en oublie sûrement.

Aujourd’hui, c’est à toutes ces femmes que je m’adresse et en particulier à celle qui assume tout ou partie de ces fonctions.

 

Quand tu me liras pour la première fois, tu ne comprendras probablement pas le sens de ma démarche.
Tu te diras même peut-être qu’il est étrange d’écrire une lettre à quelqu’un que l’on ne connaît pas, et qu’il est encore plus étrange de la lire.

Pourtant, je sais que ces mots t’intrigueront et que tu auras envie de voir où je t’emmène…
Et tu as bien raison, car ce que j’ai à te dire est important et ce n’est qu’en lisant ce courrier jusqu’au bout que tu comprendras pourquoi.

 

D’où vient cette impression de ne pas se sentir à ta place ?

Aujourd’hui tu as peut-être l’impression de vivre en décalage avec ta vie, d’avancer sur une route qui n’a pas de sens… Une route qui n’est pas la tienne.
Un peu comme si tu marchais dans le désert et que tu voulais voir la mer : tu auras beau savoir qu’elle est là, quelque part, tu auras toujours la sensation de marcher dans la mauvaise direction.

Pourtant, tu fais tout pour te convaincre que ta vie n’est pas si mal telle qu’elle est. Après tout, tu as tout pour être heureuse… non ? Mais alors, pourquoi est-ce que tu te sens si mal ? D’où vient cette impression de ne pas te sentir à ta place ?

Des fois (souvent même), tu te sens triste en contemplant ce vide qui grandit en toi et que tu n’arrives pas à expliquer. Et tu as beau essayer d’enfouir ce sentiment tout au fond de toi, il ne peut s’empêcher de remonter à la surface pour te rappeler que tu es en train de passer à côté de celle que tu es vraiment.

Dans ces moments-là, tu te dis que tu as dû rater quelque chose, mais tu ne sais pas quoi. Et si tu n’avais pas emprunté le bon chemin ? Et si tu avais choisi la mauvaise route ?
Toutes ces questions t’amènent à douter de qui tu es et de qui tu voudrais être.

⇒ Vous pourriez également avoir envie de savoir comment écrire une lettre à son Moi futur

 

L’herbe est peut-être plus belle ailleurs…

Alors parfois, tu te prends à rêver que l’herbe est peut-être plus verte ailleurs et que ta vie pourrait être différente… Et si tu essayais de changer les choses ? Et si tu redonnais un nouveau souffle à ton existence ?

Le problème, c’est que cette réflexion – quand on la pousse plus loin – implique des choses sur lesquelles tu n’as pas de contrôle…
Alors oui l’herbe est peut-être plus belle ailleurs, mais ailleurs c’est trop loin… Mieux vaut donc rester en terrain connu, c’est plus sûr.

Je connais bien tout cela. Je connais bien cette sensation de vivre une existence « déséquilibrée » et de ne pas se sentir à sa place.
Alors que tout pourrait être parfait… et que cela ne l’est pas.

Je parie que tu ressasses sans cesse les mêmes idées, les mêmes pensées n’est-ce pas ? Que tu n’arrives pas à t’épanouir pleinement dans les domaines de ta vie où « cela va bien », parce que tu sens que quelque chose d’autre t’appelle sans comprendre ce que c’est ?

 

Écoute ce que ton âme essaye de te dire

Je sais, c’est extrêmement agaçant. Et excessivement culpabilisant vis-à-vis des autres qui ne comprennent pas que l’on ne réussisse pas à se réjouir de ce que l’on a…

Je crois, chère lectrice, qu’il est temps que je te dise quelque chose que l’expérience m’a apprise : tu dois arrêter de te répéter que ta vie te convient telle qu’elle est alors que tu sens au plus profond de toi que cela n’est pas vrai.

Car tu sais ce vide dont je te parlais plus haut ? Et bien crois-moi, il ne disparaîtra pas tant que tu n’auras pas écouté ce que ton âme essaye de te dire depuis si longtemps.

Alors c’est vrai, cela peut faire peur de regarder en face ce qui sommeille en toi. Mais honnêtement, que risques-tu à essayer ?

De découvrir qu’une part de toi aimerait changer de boulot pour enfin vivre une passion, que tu ne connais probablement pas encore ?
De ressentir le désir de faire quelque chose pour toi plutôt que d’être en permanence au service des autres ?
De comprendre que tu dois faire quelque chose de ta vie qui te permette enfin de te sentir vibrer… exister ?

Comprends-moi, je ne suis pas en train de te dire que la réponse apparaîtra en lettres de feu devant tes yeux, cela serait trop simple…
Et c’est tant mieux car c’est ce qui rendra ta quête de sens vraiment passionnante.

Non, cela te demandera probablement un certain temps avant de faire « jaillir la petite étincelle » du plus profond de ton cœur.

Mais tu sais ce qui changera à partir du moment où tu auras pris conscience de tout cela ? Et bien tu t’autoriseras enfin à écouter tes envies profondes… et peut-être à les concrétiser un jour qui sait ?

 

Nous avons plusieurs vies

Je crois sincèrement que nous avons plusieurs vies qui s’enchaînent les unes après les autres, tout au long de notre existence : chaque fois qu’un nouveau chemin s’offre à nous, nous pouvons décider de le prendre – afin de vivre de nouvelles expériences – ou de poursuivre notre route et de laisser les choses telles qu’elles sont.

J’ai pris beaucoup de chemins dans ma vie, qui m’ont conduit à faire des erreurs, à connaître des échecs et à faire face à beaucoup de doutes.

Cependant, je ne regrette absolument pas de les avoir empruntés, car c’est eux qui m’ont permis de me sentir à ma juste place aujourd’hui.

Voilà, cette lettre touche à sa fin. J’avais beaucoup de choses à te dire, tu vois ! Mais je suis contente de l’avoir fait.

J’espère que ces mots t’inspireront, et qu’ils te permettront – à leur manière – de t’autoriser à trouver un jour, toi aussi, ta juste place.

Chaleureusement,
Julia

Vous traversez un changement ou une phase de transition dans votre vie ?
Vous avez le sentiment de passer à côté de ce qui est vraiment important pour vous, sans comprendre ce qui vous manque ? De stagner dans votre vie et de ne plus savoir qui vous êtes vraiment ?
Échangeons lors d’une séance découverte, demandez votre rendez-vous gratuit en CLIQUANT ICI.

 

https://www.sens-okare.com/wp-content/uploads/2016/12/lettre-ouverte.png
2018-10-31T14:59:24+00:00By |Prendre sa place|

About the Author:

Bonjour, je suis Julia Mouftiez ! Je suis coach en épanouissement personnel certifiée par l'École Française de Sophrothérapie et la Fondatrice de Sens O'karé. J’aide les femmes à retrouver un équilibre entre les différents domaines de leur(s) vie(s) et s'épanouir sereinement au quotidien. C'est pour elles que j'ai créé des programmes pour revenir à ce qui leur est essentiel, reprendre confiance en elles, retrouver une harmonie intérieure et s'autoriser à vivre pleinement leur vie. Par ailleurs, je suis maman de deux garçons, blogueuse et passionnée par le développement personnel.

26 Comments

  1. Stéphanie | J'aime la paperasse 8 mai 2018 at 12 h 57 min

    Je trouve ton article superbe, tellement plein de sens. C’est sans doute un des plus grands défi de la vie, trouver son chemin et oser le suivre quitte à chambouler notre vie et nos certitudes.

  2. Julia Mouftiez 11 mai 2018 at 11 h 14 min

    Merci Stéphanie pour ce message, cela me touche beaucoup !
    Oui, trouver sa place est un défi mais le chemin qui y mène apporte une satisfaction immense, d’autant plus si on prend conscience de tout ce qu’il nous apporte !
    Belle journée à toi,
    Julia

  3. jealsy 16 mai 2018 at 13 h 02 min

    wahou! je me suis trouver dans chaque mots de cette lettre et enfin j ai pu identifié le pourquoi du comment de ce que je vis .merci de cette lettre.
    bien cordialement,

  4. Julia Mouftiez 23 mai 2018 at 15 h 00 min

    Merci pour ce message Jealsy. Je suis heureuse de savoir que cette lettre t’a aidé à y voir plus clair sur ta situation.
    Belle journée,
    Julia

  5. Kitou 18 juin 2018 at 16 h 00 min

    Je me sens mal en lisant cette lettre ecrite pour moi… mal d’être autant paralysée… aussi lâche..

  6. Julia Mouftiez 19 juin 2018 at 9 h 36 min

    Bonjour Kitou et merci pour votre message.
    Ce n’est pas lâche d’avoir peur, c’est juste normal. Vous savez, j’ai été longtemps paralysée moi aussi et c’est parce que je me sens bien aujourd’hui que j’ai eu envie d’écrire cette lettre.
    Le meilleur conseil que je puisse vous donner est de vous focaliser sur ce que vous voulez ressentir dans le futur et de vous accrocher à cette pensée dans les moments de doutes.
    Bonne chance Kitou, prenez soin de vous !
    Julia

  7. Jennifer 28 juin 2018 at 17 h 39 min

    Bonjour Julia,

    J’ai lue votre lettre que j’aurais pu ecrire d’ailleurs tellement elle me ressemble.

    Je ne trouve toujours pas ma place et n’avance pas d’ailleurs .

    Et pourtant dur est le constat de me dire que je ne suis pas seule dans cette situation , peut etre une autre vie meilleure dans une meilleure incarnation

  8. Julia Mouftiez 2 juillet 2018 at 10 h 09 min

    Bonjour Jennifer et merci pour votre commentaire.
    Cela me touche toujours de savoir que l’on se reconnaît dans mes mots…
    Je comprends ce que vous décrivez, c’est pourquoi j’aimerais vous dire quelque chose : les choses peuvent vraiment s’arranger, mais cela demande de réaliser quelques ajustements pour cela.
    La vie vaut la peine d’être vécue maintenant, sans avoir à attendre une meilleure incarnation 😉
    Un petit pas à la fois… Et ce sera très bien comme cela.
    Bonne chance Jennifer !

  9. Sandra 25 juillet 2018 at 13 h 48 min

    Bonjour, bonjour,

    En lusant ton article, c’est moi et re-moi…. je passe par cet envie, sauf que je fais beaucoup souffrir ceux qui m’entourent ( conjoint, mon fils, mes parents) j’ai pris conscience que je ne dois plus me mentir à moi même. Et je suis convaincue que j’y arriverais. Tout lâcher prend du temps mais belle sera la récompense 😊😊😊😊

  10. Julia Mouftiez 30 juillet 2018 at 10 h 02 min

    Bonjour Sandra,
    Je te remercie beaucoup pour ton message.
    Pour l’avoir vécu, je sais que le premier pas est le plus dur mais c’est aussi le plus libérateur 🙂
    Je suis également convaincue que tu en es capable, tout est une question de clarté sur ce que l’on veut (et pourquoi on le veut).
    N’hésite pas à te faire accompagner dans cette période de ta vie si tu sens que tu n’y arrives pas toute seule… Il suffit parfois d’un petit coup de pouce pour faire de grandes choses 😉
    Bien à toi,
    Julia

  11. Marie 3 août 2018 at 0 h 13 min

    Bonsoir… cette lettre, ces mots si justes… serais tu une petite fée qui me surveille pour me connaître aussi Bien.. ou ne suis je finalement pas si differente. Juste une femme qui checrche et se cherche? Tu écris merveilleusement bien tout ce que je ressens. Merci pour ce beau cadeau. Merci pour ce partage.Merci. Infiniment merci

  12. Julia Mouftiez 3 août 2018 at 15 h 28 min

    Bonjour Marie et merci pour ce message.
    Ha ha, je ne sais pas si je suis une petite fée mais une chose est sûre : je sais ce que c’est de se chercher… et de se trouver 🙂
    Je suis heureuse de savoir que ce partage t’a plu, et je l’espère t’aidera à te lancer.
    Personnellement, ce qui m’a beaucoup aidé à été de me faire accompagner.
    En attendant, n’hésite pas à aller faire un tour sur le site pour chercher une dose d’inspiration et de bonne humeur 😉
    Belle journée,
    Julia

  13. Caliste 8 août 2018 at 21 h 42 min

    Bjr et merci pour ce post qui me touche bcp.
    J’ai l’impression que tu t’ adresses directement à moi!!! Je suis paralysée par la peur pourtant le désir d’avancer est fortement présent. J’espère trouver de l’inspiration dans tes écrits.
    Merci

  14. Julia Mouftiez 16 août 2018 at 15 h 09 min

    Bonjour Caliste et merci pour ce joli message.
    Je connais cette peur que tu décris, malgré l’envie… Personnellement, me faire accompagner m’a beaucoup aidé car cela m’a permis de comprendre beaucoup de choses sur moi et sur ma vie.
    Ainsi j’ai pu clarifier ce que je voulais, et dépasser mes blocages pour me diriger vers ce que je voulais vraiment.
    Belle route Caliste, et prends bien soin de toi !
    Julia

  15. Nathalie 5 septembre 2018 at 22 h 30 min

    C’est incroyable comme je me reconnais ds ce que je viens de lire! Cette peur d’avancer comme je le voudrais parce que je ne suis pas seule et que je me dois d’être cette personne que je suis actuellement, obligée de supporter des situations, que ce soit ds ma vie personnelle ou au travail. J’aime de tout mon coeur ma petite famille mais il y a un grand vide en moi ! J’ai peur de ne pas y arriver! Merci à vous!

  16. Julia Mouftiez 6 septembre 2018 at 9 h 44 min

    Bonjour Nathalie et merci pour votre message.
    On se force à faire beaucoup de choses par peur… Au risque de ne pas vivre pleinement sa vie.
    Personnellement, ce qui a comblé ce vide dont vous parlez a été de comprendre ce qui donnait du sens à ma vie : aider les autres.
    La peur est bien souvent liée à une méconnaissance de ce que l’on peut réaliser dans sa vie, je vous souhaite de trouver vous aussi le chemin vers le bonheur 🙂
    Julia

  17. CANOEN 3 octobre 2018 at 20 h 53 min

    Merci Julia
    Je ne suis pas foooooolle.
    Ces mots me touchent au plus profond de moi… je traverse ce long désert depuis si longtemps… cette sensation urgente de donner un sens à ma vie … qui n’est pas la mienne. C’est avoir une tête qui pense sans aucun bras pour agir. Je cherche en vain mon chemin.
    Merci.

  18. Julia Mouftiez 5 octobre 2018 at 11 h 57 min

    Bonjour Nathalie,
    Mais non vous n’êtes pas folle, bien au contraire : ces mots ont été mes pensées pendant bien longtemps. Je comprends donc ce que vous traversé…
    Comme vous le lirez au travers de mes articles, le travail que j’ai entrepris sur moi m’a aidé à aller de l’avant et à trouver comment donner du sens à ma vie.
    Et c’est ce qui a fait toutes la différences 🙂
    Au plaisir Nathalie,
    Julia

  19. Sophie STADLER 4 novembre 2018 at 23 h 59 min

    Bonjour, ce que dit cette lettre a été mon ressenti pendant de longues années. J’avais tellement peur de me tromper que je n’arrivais pas à changer ma vie. Un jour, j’ai décidé d’avancer. J’ai du tomber un peu plus bas pour pouvoir recommencer tout. Aujourd’hui je sais que j’ai bien fait de bouger. Je me sens bien dans ma vie même si elle est très simple. J’ai réussi à supprimer les virus de ma vie qui me faisaient me sentir si mal !!!!
    La vie est courte, il faut changer ce qui ne va pas !!!!

  20. Julia Mouftiez 6 novembre 2018 at 15 h 16 min

    Bonjour Sophie et merci pour votre message.
    Je suis bien d’accord avec vous, la vie est courte et c’est important d’en profiter.
    Se mettre en mouvement n’est pas facile c’est vrai, mais un petit pas à la fois on avance et c’est ce qui compte 🙂
    Bravo d’avoir réussi à simplifier votre vie, vous êtes un bel exemple à suivre 😉
    Belle journée,
    Julia

  21. Karine 13 novembre 2018 at 23 h 27 min

    Bonjour Julia. Moi aussi je me retrouve décrite il y a quelques temps. Et puis j’ai fait du chemin et je commence à exister, oser vivre ma propre vie … bien sûr j’ai parfois quelques réminiscences de trouver que les autres font mieux, mais quand je me donne du courage, alors je me dis que finalement, personne ne saurait être ou faire aussi bien pour moi même. C’est chouette de trouver de beaux articles comme le tien : simple et vrai.
    Je t’invite à découvrir mon blog qui parle aussi de mes prises de conscience…
    http://www.orensoi.fr
    Lumineusement
    Karine orhant

  22. Julia Mouftiez 15 novembre 2018 at 14 h 08 min

    Merci pour ce message très inspirant Karine, c’est chouette de lire tout le chemin que tu as parcouru !
    Je ne manquerai pas d’aller faire un tour sur ton blog.
    Belle journée,
    Julia

  23. Sarah 17 novembre 2018 at 17 h 19 min

    Bonjour, le plus compliqué est de savoir si ce que l’on veut, recherche, est réel, n’as t’on pas parfois un fantasme de notre enfance ?peut être que l’on idéalise trop nos envies, on aimerait des choses mais est-ce possible… Moi personnellement je souffre terriblement de ma vie mon couple et j ai l’impression d’être bloquée enfermée dans une vie qui ne me convient/plaît pas mais quand je regarde autour de moi c’est parfois pire alors c’est tout de même un grand risque de faire souffrir les enfants… On doit les protéger 🙂

  24. Julia Mouftiez 19 novembre 2018 at 13 h 39 min

    Bonjour Sarah et merci pour votre message.
    Je suis d’accord avec vous en ce qui concerne le fait que l’on a souvent en nous ce qu’il faut pour être heureuse.
    Le problème étant que l’éducation que nous avons reçue et l’environnement dans lequel nous avons grandi nous a appris à agir de telle ou telle manière et à ne pas mettre le focus sur ce qui était vraiment important… Je ne dirais pas que l’on idéalise la vie que l’on voudrait mais plutôt que l’on n’agit pas toujours exactement en accord avec nous-même (d’où cette sensation de ne pas se sentir à sa place).
    Pourtant, je crois sincèrement que l’on peut transformer sa vie sans avoir à tout révolutionner et surtout en évitant de faire souffrir ceux que l’on aime.
    Je le vois d’ailleurs chez mes clientes, chez qui de grands changements s’opèrent grâce à une prise de conscience ou à une meilleure connaissance de qui elles sont !
    Trouver sa place, se sentir épanouie, cela demande de réajuster ce qui ne nous convient pas mais aussi de se focaliser sur ce qu’il y a de mieux… Pour changer notre regard sur le monde qui nous entoure en quelques sortes.

  25. AUDREY 20 novembre 2018 at 2 h 29 min

    Comment dire… Cela fait du bien de vous lire en se disant « je ne suis pas une folle incomprise et éternelle insatisfaite »…
    Mais comment fait on quand la prise de conscience a déjà été faite et que l’amorcement du changement a débuté avec toutes les peines et terreurs que cela engendre ? Comment savoir vers quel chemin aller et ne pas se sentir en régression ?

  26. Julia Mouftiez 20 novembre 2018 at 11 h 03 min

    Bonjour Audrey et merci pour votre message.
    Comme je le disais ce matin à l’une de mes clientes, les doutes et les peurs sont souvent engendrées par un manque de clarté sur ce que l’on attend de sa vie et sur ce qui lui donne du sens.
    A mon sens, c’est un peu comme conduire la première fois sur un trajet long que l’on ne connaît pas : on se sent beaucoup plus confiante et sereine si on a étudié l’itinéraire avant.
    Je ne pense pas que l’on régresse, juste que nos envies et nos besoins évoluent… C’est grâce aux questionnements auxquels nous faisons face que nous pouvons apprendre à mieux nous connaître 🙂
    Etape essentielle pour avancer sereinement dans sa vie et mettre ses doutes de côté.

Leave A Comment