Elles ont trouvé leur voie grâce à Sens O’karé : Agathe, fondatrice de The Women Society

 

Si nous nous sentons épanouies, ce bien-être irradie directement sur tout notre environnement.

Je suis très heureuse de vous présenter Agathe, que j’ai eu le plaisir d’accompagner pendant plusieurs mois à trouver sa voie.

Lorsqu’elle est venue me voir, Agathe vivait une période difficile et se sentait particulièrement perdue professionnellement, ce qui impactait de manière négative les autres domaines de sa vie.

Séance après séance, elle a (re)découvert les choses qui étaient vraiment importantes à ses yeux : ses valeurs, ses besoins, ses envies et a réussi à reprendre suffisamment confiance en elle pour amorcer un tournant dans sa carrière.

Sans plus attendre, je vous propose de découvrir le parcours de cette femme pétillante et très inspirante.

 

Bonjour Agathe ! Peux-tu te présenter ?

J’ai 33 ans et deux enfants : un fils de 7 ans et une fille de 17 mois.

A côté de cela, je suis ce qu’on peut appeler une entrepreneure autodidacte : j’ai créé et développé mes deux activités par moi-même.

Aujourd’hui, je gère donc mon agence d’organisation de mariages et le média The Women Society que j’ai lancé il y a quelque mois.

 

Qu’est-ce qui t’a donné envie de prendre un « nouveau tournant » dans ta vie ?

J’ai vécu une période de ma vie assez éprouvante dont j’avais du mal à me relever.

A cette époque je me sentais particulièrement démotivée sur le plan professionnel, je ne savais plus ce dont j’avais envie… Bref, j’avais un grand besoin de me (re)trouver.

Les épreuves de la vie et le temps font que nous nous transformons, nous évoluons. Dans mon cas, j’avais besoin d’une personne extérieure qui m’aide à me recentrer.

Et c’est ce qui m’a poussé à faire appel à toi pour m’accompagner.

⇒ Vous pourriez également être intéressée par un autre portrait de cliente inspirante : Gaëlle, professeur de yoga

 

Comment as-tu trouvé ta voie ?

Le fait de me faire accompagner par toi Julia m’a permis de réaliser deux choses importantes, qui ont produit de vrais déclics.

La première, c’est que j’avais toujours les mêmes valeurs – bien distinctes et ancrées – et que j’avais tout simplement muri et évolué avec le temps.

Le fait de comprendre que je n’avais pas changé, que j’étais restée fidèle à qui j’étais, m’a beaucoup aidé à reprendre confiance en moi.

Le deuxième déclic s’est produit quand j’ai réalisé que le fait d’avoir des enfants en bas âge ne m’obligerait pas à arrêter de travailler et surtout que cela ne m’empêcherait pas de m’épanouir personnellement.

Je crois sincèrement que tout est une question de motivation et d’organisation : on peut très bien être maman et épouse, et continuer à penser à nous !

Car si nous nous sentons épanouies, ce bien-être irradie directement sur tout notre environnement.

Ce sont donc ces deux prises de conscience qui, en grande partie, ont fait naître l’envie de lancer le media The Women Society qui regroupait mes valeurs et ma vision de la place de la Femme dans la Société.

 

Qu’est-ce qui a changé dans ta vie depuis que tu as trouvé ta place ?

J’ai retrouvé confiance en moi et j’ai gagné en motivation, ce qui m’a poussé à restructurer tout mon quotidien : en effet, je veux pouvoir allier au mieux mon épanouissement personnel et professionnel, ainsi que ma vie de famille.

Grâce à cela, j’ai entrepris un projet de vie qui me tient énormément à cœur. Cela donne énormément de sens à ma vie aujourd’hui car il me permet « d’aider », de contribuer à une cause.

 

Quel conseil donnerais-tu aux femmes qui ne se sentent pas à leur place ?

Je leur dirais qu’il ne faut pas vivre avec des regrets. La vie n’est facile pour personne, et si parfois la force nous manque, il ne faut pas hésiter à s’entourer pour avoir un regard nouveau sur la situation afin qu’elle ne perdure pas.

La vie est faite pour être vécue à fond même si c’est plus facile à dire qu’à faire.

Il ne faut pas non plus trop se mettre la pression : chacun fait ce qu’il peut, inutile de vouloir être une Super Warrior. A vouloir trop en faire dans tous les domaines, on peut se perdre.

 

A propos de The Women Society

Avec l’essor des mouvements féministes comme #metoo, Agathe a réalisé que les femmes avaient besoin de s’aider entre elles, et pas uniquement pour dénoncer le harcèlement.

Elle a donc créé The Women Society : un media destiné à faire témoigner librement des femmes sur leur quotidien où elles donneraient des conseils afin qu’aucune d’entre nous ne se sente isolée.

Retrouvez Agathe sur le compte Instagram et (très) prochainement sur la page Facebook de The Women Society.

https://www.sens-okare.com/wp-content/uploads/2017/09/elles-ont-trouve-leur-voie-stephanie.png
Découvrez le portrait d'Agathe que j’ai eu le plaisir d’accompagner pendant plusieurs mois à trouver son équilibre de vie.
sérénité⎥confiance⎥estime⎥équilibre⎥changement⎥blocage⎥être soi⎥femme
2018-09-14T16:07:50+00:00By |Portraits de clientes|

About the Author:

Bonjour, je suis Julia Mouftiez ! Je suis coach en épanouissement personnel certifiée par l'École Française de Sophrothérapie et la Fondatrice de Sens O'karé. J’aide les femmes à retrouver un équilibre entre les différents domaines de leur(s) vie(s) et s'épanouir sereinement au quotidien. C'est pour elles que j'ai créé des programmes pour revenir à ce qui leur est essentiel, reprendre confiance en elles, retrouver une harmonie intérieure et s'autoriser à vivre pleinement leur vie. Par ailleurs, je suis maman de deux garçons, blogueuse et passionnée par le développement personnel.

Leave A Comment